Décors en chocolat : Lancement Valrhona Signature

DOMAINE DES GOURMETS est heureux de vous annoncer

le lancement de la toute première collection de décors en chocolat VALRHONA.

 

Référence dans l’univers du chocolat pour les professionnels, VALRHONA répond aux attentes de ses clients et créée une toute nouvelle ligne de décors en chocolat.

– Une qualité unique de décors 100% Pur Beurre de Cacao

– Des ingrédients nobles : les couleurs sont non-Azoïques (sur la gamme standard)

– Des designs soignées résolument modernes

 

Bien souvent desservis par la qualité médiocre du chocolat utilisé, les décors représentent, pourtant, la touche finale qu’un pâtissier va apporter à sa création. Il s’agit du petit détail que l’on remarque et qui valorise la pièce en rehaussant l’esthétisme.

 

Valrhona Signature redonne ses  ‘lettres de Noblesse’ au décors en chocolat en utilisant  les grands classiques du  Chocolat Valrhona :

Noir :  Guanaja 70%

Lait :  Jivara 40%

Blanc:  Opalys 33%

 

La personnalisation fait, également, partie de l’offre.

Valrhona Signature vous assiste et vous conseille personnellement pour développer une ligne de décors et de moules qui vous ressemble et qui vous sont exclusifs afin de sublimer encore plus toutes vos créations .

Du Pur Sur-mesure !

 

L’atelier Bistronomie et desserts à l’assiette du chef Rémy Montagne (Valrhona)

P1000051   Les 11 & 12 juillet a eu l’atelier BISTRONOMIE  de Valrhona animé par le chef Rémi Montagne, chef pâtissier formateur. Accompagné de 15 participants provenant de différents restaurants montréalais, ce fabuleux voyage en bistronomie a permis de mettre en valeur la large gamme de chocolats Valrhona allant du Bahibé 46% à l’Illanka 63% en passant par le tout nouvel Azélia 35%. Sept desserts ont ainsi pu être réalisés : Le Bonacca et les Profiteroles Samba, fabriqués à base de Guanaja, d’une crème glacée, d’une ganache coco Opalys et d’un craquelin chocolat au coeur de Guanaja. Le Tiramisu Toscana avec sa ganache montée à la mascarpone, sa crème anglaise de base lait café, sa gelée Amaretto et son crémeux chocolat Dulcey. Le Punta Cana, beaucoup plus exotique avec un crémeux pulpe mangue et jus de citron vert, une gelée passion et une pointe de chocolat Ivoire. Le Romana qui met en valeur le côté noisette de l’Azélia avec sa sauce et sa gelée ainsi que son confit de fraises. Le Cuzco a base d’Illanka, d’une pâte à cigarette au cacao etc d’une infusion menthe-citron. Le Zinzli avec sa ganache montée et son crémeux Biskélia, sa compote banane passion, son gel rhum passion et son sablé pressé. Des desserts qui nous ont fait fondre les papilles tant par leurs saveurs et originalité que par leurs visuels.

LA DERNIÈRE TENDANCE CHOCOLAT À PARIS : LES BARS À CHOCOLAT

On connaissait les salons de thé parisiens . On va, maintenant, découvrir les bars à chocolat, . Lieux trés réconfortants où l’on peut déguster de succulantes patisseries autour d’un bon chocolat chaud ou froid.

Les grands chefs de la patisserie françaisese se sont lancés sur ce créneau à la mode et on compte deux nouvelles ouvertures à Paris.

Tout d’abord, Jean-Paul Hévin qui a ouvert en Novembre dernier sa nouvelle boutique  » Un chocolate Bar(re) ». C’est bien le principe d’un bar c’est à dire que l’on s’accoude au comptoir et on déguste debout un véritable chocolat chaud. Quand je dis véritable, je veux parler d’un chocolat chaud réalisé à partir de chocolat de couverture que l’on fait fondre en y ajoutant le lait et la crème.

Jean-Paul Hévin a décidé de mettre en avant tous les trois mois un nouveau grand cru de cacao qui  se décline, ensuite, en chocolat chaud,  éclairs, bonbons, mendiants

Ensuite, la star de la patisserie : Pierre Hermé vient d’installer son premier bar à chocolat dans le célébre hotel du Royal Monceau. L’objectif est ici d’initier les gourmets et les amateurs de chocolat aux goûts et textures du chocolat. Pierre Hermé surprend avec une version décadente de chocolat chaud aux épices ou une version froide au piment avec grain et écume de maïs. Le jeu de goûts et des textures se poursuit avec  le triptyque de verrines du bar : Rouge et Noir (fruits à la gelée de vinaigre balsamique, Chantilly et chocolat Manjari), Menthe Fraîche (granité de menthe et crème au chocolat Caraïbes, Inca (compote d’avocat et banane sur ganache chaude au chocolat).

Enfin, dans la catégorie  »À faire soi-même à la maison », les kits Choc Chaud de Christophe Adam (Boutique L’Éclair de génie). Il s’agit de quatre boules de chocolat à faire fondre  »façon bain moussant » dans un verre de lait chocolat. Parmi les plus populaires, les kits chocolat blanc Opalys 33%-Thé vert Matcha et le kit chocolat noir Caraïbe 66%.

 

 

Gageons que cette nouvelle tendance va bientôt traverser l’atlantique pour arriver chez nous à Montréal.

PRIVILÉGIER LE CHOCOLAT ÉQUITABLE

 

Le chocolat, même si c’est un produit qui est associé à la notion de plaisir, n’en demeure pas moins une commodité comme une autre et est régi par les lois du marché. En l’occurrence, il y a très peu de compagnies qui régissent ce marché . Précisément, elles sont au nombre de huit :  Barry-Callebault, Cargill, Ferrero, ADM, Nestlé, Hershey, Kraft-Cadbury, Mars. Le résultat  de cette concentration  est une pression effrénée sur les prix  qu’exerce ce petit nombre d’acteurs sur les producteurs. Par leur poids, ces grands groupes sont incontournables pour les producteurs qui doivent écouler leur production de cacao et ne leur laisse que peu de place dans la négociation pour obtenir le meilleur prix possible.

La conséquence est une situation extrêmement précaire pour des producteurs démunis qui se trouve dans les pays en développement et donne lieu à une montée en puissance du travail des enfants âgés de 5 à 17 ans dans les plantations de cacao.

A l’inverse, on trouve de petites entreprises avec un actionnariat familial comme Valrhona           ( moins de 1% du marché mondial) qui ont à cœur de produire les meilleurs chocolats de couvertures pour les professionnels de la gastronomie tout en privilégiant les relations directs avec leur partenaires, les planteurs de cacao au travers le développement de projets en faveur des communautés locales. Ce sont 17 projets qui seront, ainsi, lancés pour les prochaines années dans 7 pays producteurs.

Depuis plus de 30 ans, Valrhona développe des partenariats à long terme avec les producteurs de cacao. Outre ses engagements de développement durable et rentable, Valrhona s’associe aux besoins ou problématiques des communautés locales tels que les conditions de vie, de santé et d’éducation.

Je vous invite à en découvrir trois d’entre eux:

– Aménagement de l’école primaire de Los Indios en République Dominicaine

Après sa construction en 2013, Valrhona a poursuivi ses efforts dans l’amélioration des conditions d’éducation dans cette école primaire : raccordement de l’école à l’eau courante, création d’une aire de jeux, aménagement extérieur d’un patio pou le déjeuner des enfants,…

 

Création d’un fond social au Pérou

Dans le cadre du programme de soutien aux communautés locales, Valrhona s’est engagée auprès de la coopérative NORANDINO dans la création d’un fond social destiné aux communautés productrice du cacao GRAN BIANCO. Il rassemble les représentants des trois villages partenaires et est alimenté par une prime de valorisation du cacao intégralement dédiée à l’amélioration des conditions de vie.

 

– Réhabilitation d’un village à Madagascar

Dans le cadre de leur relation de confiance historique, Varhona et société Millot se sont accordées pour lancer un grand projet de rénovation du village du site d’Andzavide. Ce village se trouve à 8 km au nord ouest de Madagascar et regroupe 64 logements d’une seule pièce. Le plan prévoit de construire 45 logements ainsi que deux blocs sanitaires. Également, l’ouverture d’un centre de soin de base au sein du village est un axe majeur d’amélioration des conditions de vie et d’accès aux soins.

 

Tous ces projets illustrent la capacité de Valrhona à s’impliquer sur le long terme avec ses partenaires planteurs de cacao.

 

Pou en savoir plus sur l’ensemble des projets que développe Valrhona, je tiens è votre disposition le rapport RSE 2014 (Responsabilité Sociétale d’Entreprise)