PRIVILÉGIER LE CHOCOLAT ÉQUITABLE

 

Le chocolat, même si c’est un produit qui est associé à la notion de plaisir, n’en demeure pas moins une commodité comme une autre et est régi par les lois du marché. En l’occurrence, il y a très peu de compagnies qui régissent ce marché . Précisément, elles sont au nombre de huit :  Barry-Callebault, Cargill, Ferrero, ADM, Nestlé, Hershey, Kraft-Cadbury, Mars. Le résultat  de cette concentration  est une pression effrénée sur les prix  qu’exerce ce petit nombre d’acteurs sur les producteurs. Par leur poids, ces grands groupes sont incontournables pour les producteurs qui doivent écouler leur production de cacao et ne leur laisse que peu de place dans la négociation pour obtenir le meilleur prix possible.

La conséquence est une situation extrêmement précaire pour des producteurs démunis qui se trouve dans les pays en développement et donne lieu à une montée en puissance du travail des enfants âgés de 5 à 17 ans dans les plantations de cacao.

A l’inverse, on trouve de petites entreprises avec un actionnariat familial comme Valrhona           ( moins de 1% du marché mondial) qui ont à cœur de produire les meilleurs chocolats de couvertures pour les professionnels de la gastronomie tout en privilégiant les relations directs avec leur partenaires, les planteurs de cacao au travers le développement de projets en faveur des communautés locales. Ce sont 17 projets qui seront, ainsi, lancés pour les prochaines années dans 7 pays producteurs.

Depuis plus de 30 ans, Valrhona développe des partenariats à long terme avec les producteurs de cacao. Outre ses engagements de développement durable et rentable, Valrhona s’associe aux besoins ou problématiques des communautés locales tels que les conditions de vie, de santé et d’éducation.

Je vous invite à en découvrir trois d’entre eux:

– Aménagement de l’école primaire de Los Indios en République Dominicaine

Après sa construction en 2013, Valrhona a poursuivi ses efforts dans l’amélioration des conditions d’éducation dans cette école primaire : raccordement de l’école à l’eau courante, création d’une aire de jeux, aménagement extérieur d’un patio pou le déjeuner des enfants,…

 

Création d’un fond social au Pérou

Dans le cadre du programme de soutien aux communautés locales, Valrhona s’est engagée auprès de la coopérative NORANDINO dans la création d’un fond social destiné aux communautés productrice du cacao GRAN BIANCO. Il rassemble les représentants des trois villages partenaires et est alimenté par une prime de valorisation du cacao intégralement dédiée à l’amélioration des conditions de vie.

 

– Réhabilitation d’un village à Madagascar

Dans le cadre de leur relation de confiance historique, Varhona et société Millot se sont accordées pour lancer un grand projet de rénovation du village du site d’Andzavide. Ce village se trouve à 8 km au nord ouest de Madagascar et regroupe 64 logements d’une seule pièce. Le plan prévoit de construire 45 logements ainsi que deux blocs sanitaires. Également, l’ouverture d’un centre de soin de base au sein du village est un axe majeur d’amélioration des conditions de vie et d’accès aux soins.

 

Tous ces projets illustrent la capacité de Valrhona à s’impliquer sur le long terme avec ses partenaires planteurs de cacao.

 

Pou en savoir plus sur l’ensemble des projets que développe Valrhona, je tiens è votre disposition le rapport RSE 2014 (Responsabilité Sociétale d’Entreprise)

No comments yet.

Leave a Comment